DragonflyDance

10 juin 2011

Issac, Dordogne.

Petite maison aux volets rouges, ancien moulin du château de Montréal bordé par le ruisseau local. Notre endroit d'aujourd’hui et le lieu de fusion de deux domaines artistiques, le travail de l’image et la danse. C’est un peu le retour aux sources.  Lieu de jeunesse et des premiers emois photographiques de Benoit, il devient celui de notre couple et d’un travail artistique commun.

Chaque jour ici façonne des envies créatrices que le quotidien à la campagne vient ébranler,  à s’émerveiller d’une oie dans la mare ou d’une belle rangée de patates dans le potager au printemps,  ou à se dissoudre dans le froid hivernal, à s’inquiéter du bois à rentrer ou de la soupe à l’oignon.

A Issac, la culture arrive par la radio et loin du mouvement social citadin, c’est dans la vie imprégnée du cycle des saisons et de la géographie  que s’inscrit (emerge) la recherche artistique. Le vide culturel et le privilège de la nature. Ou le projet de donner une nécessité à l’art dans un contexte où la contemplation de la beauté a  déjà toute sa place.

Chaque lieu investit est un lieu de vie au départ, empreint d’une dynamique propre et qui fait l’objet pour nous d’un regard particulier, qui se veut artistique (poétique) mais plein d’un souci d’ intégrité par rapport aux besoins que chaque endroits révèle (donne à voir).

Le travail sur l’environnement, le contexte et l’attention à un rapport quotidien aux choses sont les idées qui réunissent nos deux univers artistiques et c’est remplis d’une sensation du lieu présent et de ceux passés que nos travaux prennent forme, l’image donnant accès à un point de vue sur le mouvement  qui se veut délibérément intime et acteur du contexte.

Posté par blackbass30 à 11:50 - About... - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire